Qu’est-ce qu’une offre de retrait en Bourse ?

mai 2, 2021 0 Comments

Une OPR (offre publique de retrait) est un processus qui permet à un actionnaire disposant des parts majoritaires de racheter les parts minoritaires de ses associés de la même entreprise dans le but de la sortir de la cote boursière. Découvrez ici tous les détails nécessaires pour mieux appréhender cette notion.

Une OPR (offre publique de retrait) : c’est quoi ?

Une OPR est une opération qui vise à faire sortir de la cote une entreprise présente en bourse. Pour réaliser cette opération financière, les décisionnaires doivent au moins détenir les 95 % du capital de l’entreprise. Par ailleurs, le capital flottant doit être inférieur à 5 %. Une fois ces conditions préalables réunies, une OPR peut alors être lancée pour le rachat de la totalité des titres des actionnaires minoritaires qui sont donc obligés de céder leurs parts du capital social. L’entreprise est, de ce fait, retirée de la cote et n’est plus en mesure de réaliser des transactions sur les marchés réglementés. Les transactions se font désormais de gré à gré.

Dans quel cas a-t-on recours à une OPR ?

L’offre publique de retrait peut être souhaitée par l’entreprise pour plusieurs raisons.

En cas de faillite de l’entreprise

On peut solliciter une OPR en cas de faillite de l’entreprise, dans ce cas, elle est dite involontaire.

Lorsque l’entreprise est en cessation de paiement, les créanciers peuvent engager une procédure de liquidation ou de redressement judiciaire auprès du Tribunal de Commerce afin de récupérer ce que leur doit l’entreprise en question. Aussi, les dirigeants peuvent eux même également déclarer la structure “en cessation de paiements ». On dit alors que l’entreprise est en dépôt de bilan. Lorsque l’entreprise sort de la cote, ses actions sont alors enregistrées en nominatif dans les registres de la société.
Si l’entreprise est dans l’incapacité de rembourser ces créanciers, la liquidation de l’entreprise intervient sauf si un repreneur (un investisseur) est intéressé par l’entreprise. La liquidation entraîne la mort de l’entreprise. Tous ces actifs sont alors vendus afin de procéder aux remboursements des dettes de l’entreprise.

Par ailleurs, il faut reconnaître que 90 % des entreprises subissant une procédure de liquidation sont dissoutes au terme du processus. Le remboursement des dettes devient prioritaire, lorsque tous les actifs sont vendus.
Enfin, les créances dites normales sont remboursées lors de la vente de l’entreprise. Cependant, il arrive très rarement que ces créanciers reçoivent de l’argent de cette vente. En fin de liste, on trouve les créanciers “subordonnés » qui eux ont accepté d’être créanciers de dernier ressort en échange d’un taux d’intérêt plus grand.


En cas de manque d’argent

En situation de manque d’argent, les actionnaires sont alors dans l’incapacité de vendre leurs titres. Ils décident en AG (Assemblée Générale) d’effectuer une offre publique de retrait. Les titres s’échangent alors de gré à gré en dehors des marchés réglementés. La vente de l’entreprise est alors plus simple dans ce cas pour les dirigeants qui peuvent faire le choix du repreneur.



Pour fuir la réglementation

Une société cotée en bourse se voit imposer de multiples obligations envers ses actionnaires par l’AMF (autorité des marchés financiers). Elle doit mettre à disposition de l’AMF les comptes de résultat, les communiqués sur sa stratégie, etc. Ces dispositions sont lourdes à gérer d’un point de vue administratif et ont un coût qui ne peut être négligé. Pour ne pas payer ces obligations, les actionnaires majoritaires peuvent décider d’effectuer une OPR.



Pour recentrer le pouvoir décisionnaire

Une société cotée possède plusieurs actionnaires qui en se mettant ensemble peuvent créer une minorité de blocage en AG. Pour éviter ce fait, l’entreprise peut lancer une offre publique de retrait pour que les anciens actionnaires de l’entreprise gardent le pouvoir de décision.

En définitive, nous pouvons dire qu’une OPR est une opération de sauvetage de l’entreprise au bord de la faillite ou en énorme difficulté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *